Entretenir ses oeuvres

Comment prendre soin de ses oeuvres? - Les conseils de Veronique Baccarini

Comment conserver et restaurer ses oeuvres.

Les conseils de Véronique Baccarini, restauratrice de tableaux et membre de l'Association professionnelle de conservateurs-restaurateurs d'oeuvres d'art à Bruxelles:

– Eviter de placer un tableau au-dessus d’une cheminée, à proximité d’une source de chaleur forte ou d’un éclairage direc. Eviter les endroits humides ou trop secs ainsi que les chocs thermiques.

– Veiller à ce qu’il y ait une circulation d’air entre le mur et le tableau. Si l’œuvre est sous verre, il faut que l’air puisse passer sinon un microclimat risque de s’installer et des moisissures d’apparaître.

 

– Utiliser un système de suspension adapté au poids du tableau (éviter les cordes qui risquent de casser !).

– Ne pas nettoyer soi-même un tableau, tout au plus le dépoussiérer avec un pinceau doux (sauf s’il y a des soulèvements de la couche picturale) et proscrire l’utilisation de recettes de grand-mère comme le nettoyage à la pomme de terre, aux épluchures d’oignon, etc.

– Si le tableau est sous verre, la vitre peut être nettoyée avec un chiffon humide (ne jamais projeter le produit directement sur la vitre car des coulées risquent de se produire entre la vitre et la battée). Le cadre se dépoussière également mais ne jamais nettoyer à l’eau un cadre doré à la feuille car la dorure y est sensible.

– Si le tableau n’est pas en bonne condition, le montrer à un restaurateur ayant la formation ad hoc.

– Garder un cadre d’origine et éventuellement le faire restaurer (plutôt que de le remplacer) et en tout cas faire appel à un encadreur professionnel qui conseille bien et utilise les matériaux de conservation (comme les cartons au pH neutre dans le cas d’œuvres sur papier).

– Avant d’acheter un tableau en salle de ventes ou en galerie : s’informer sur les éventuelles restaurations qu’il a subies, vérifier s’il y a des lacunes ou des manques au niveau de la couche picturale (car ils peuvent indiquer des problèmes d’adhérence) et se méfier des vernis brillants car ils sont susceptibles de masquer certaines choses.

Pour en savoir un peu plus: vade-mecum pour la protection et l'entretien du patrimoine artistique, Irpa, Bruxelles.